185 produits comestiques à éviter

L’Union fédérale des consommateurs (UFC) Que Choisir a fait d’inquiétantes découvertes en passant au peigne fin 185 produits cosmétiques du quotidien qui sont composés d’ingrédients nocifs et la présence ou non d’allergènes. On peut retrouver sur leur site le tableau comparatif.

Sur les 185 produits testés, 62 contiennent des allergènes, majoritairement de la méthylisothiazolinone (MIT), « un allergène majeur d’autant plus irritant qu’il est très majoritairement ajouté à des produits non rincés qui resteront en contact prolongé avec la peau ».

Pas moins de 101 produits recèlent également des perturbateurs endocriniens, dont 44 sous la forme de méthoxycinnamate d’éthylhexyle, un filtre UV perturbant le fonctionnement œstrogénique et thyroïdien.

J’ai rédigé cet article car je pense qu’il est important de connaître la composition des produits qu’on utilise et des possibles risques d’utilisation de ceux-ci sur notre santé principalement les perturbateurs endoctriniens. C’est une information qu’il faut diffuser le plus largement possible pour que les fabricants soient sensibilisés par les risques qu’encourent les consommateurs de leurs produits ou que certains produits soient boycottés afin que leur composition soit retravaillée.

Dans la liste des 185 produits contrôlés, il y en a ceux que j’utilise. Ce sont des produits que je ne rachèterai pas.

Tous types de marques sont touchés distributeurs, grandes marques dans le domaine des cosmétiques… j’espère vraiment que cette étude encouragera les fabricants à changer la composition de leurs produits et qu’une règlementation sera mise en place afin de protéger tous les consommateurs.

« Les produits à bannir sont les perturbateurs endocriniens. Ils doivent être évités à tout prix, en particulier chez les femmes enceintes, les bébés et aussi  les adolescents et adolescentes. Les jeunes filles qui se maquillent et/ou se vernissent les ongles sont particulièrement concernées. Les perturbateurs endocriniens peuvent agir à dose infinitésimale.  Avec eux, l’adage selon lequel « la dose fait le poison » ne se vérifie pas : dans certains cas, ils sont plus toxiques à faibles doses qu’en plus grande quantité. Les produits qui en contiennent sont, pour le coup, à jeter sans hésiter.  » – Source : Que Choisir.org

L’association UFC Que Choisir met à disposition une carte repère utilisable au moment de l’achat avec les 12 substances les plus dangereuses, ainsi que la base de données accessible gratuitement sur son site Que choisir.org.

Une étude réalisée par l’ONG Women in Europe for a Common Future (WECF) met aussi en lumière des substances présentant un « risque élevé » dans des produits cosmétiques pour bébé. Étude que vous pouvez retrouver via ce lien Rapport cosmétiques pour bébé

Sources :

 

Qu’en pensez-vous?

Cette étude va-t-elle changer vos habitudes d’achat?

Publicités

3 réflexions sur “185 produits comestiques à éviter

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s